Énoncé de position

Responsabilité professionnelle de la sage-femme 

Compétences essentielles, Modèle de pratique
ICM
Dernière édition 1 juin 2023 17:49 CEST

Contexte  

La Définition internationale de la sage-femme de l’ICM (2023) stipule que « la sage-femme est une personne professionnelle et responsable qui travaille conjointement avec les femmes et les personnes de la diversité sexuelle et de genre pour leur donner un appui essentiel, ainsi que des conseils et des soins nécessaires au cours de la grossesse, lors de l’accouchement et dans la période post-partum. Elle doit être en mesure de prendre toute responsabilité lors d’un accouchement, et de prodiguer les soins nécessaires au nouveau-né et au nourrisson. » 

Les compétences essentielles pour la pratique du métier de sage-femme de l’ICM (2019) indiquent clairement que les sages-femmes sont responsables et doivent rendre compte de leurs actes, en utilisant des capacités cognitives et techniques à jour et qu’elles sont responsables et comptables de leurs décisions cliniques. 

 

Position 

L’ICM reconnaît que les sages-femmes, telles que définies dans « La définition de la sage-femme », ont une obligation de protection à l’égard des femmes et des nouveau-nés dont elles s’occupent et sont responsables des décisions qu’elles prennent et des conseils qu’elles prodiguent. Cette responsabilité s’étend aux actions entreprises sur le conseil ou sur l’ordre d’autres personnes. 

Pour que les sages-femmes soient responsables de leurs propres actions, elles doivent : 

  • Avoir acquis les capacités cognitives et techniques suffisantes pour exercer ces fonctions de manière compétente dans le cadre d’un programme de formation professionnel reconnu. 
  • Avoir la possibilité d’accéder à des programmes de formation continue afin de mettre à jour et d’élargir régulièrement les capacités cognitives et techniques qui constituent la base d’une pratique de sage-femme compétente. 
  • Avoir conscience du fait qu’il leur est interdit de réaliser des actes pour lesquels elles n’ont pas reçu une formation nécessaire les préparant à cette compétence. 

 

Recommandations 

Il est vivement conseillé aux Associations membres d’adopter cette résolution dans leur propre association si une déclaration n’existe pas déjà. 

Documents apparentés de l’ICM 

 

Adopté à la réunion du Conseil de Glasgow, 2008
Révisé et adopté à la réunion du Conseil de Prague, 2014
Révisé et adopté à la réunion du Conseil de Bali, 2023 

Prochaine révision prévue en 2026