Énoncé de position

Allaitement et lait maternel 

Modèle de pratique, Plaidoyer
ICM
Dernière édition 2 juin 2023 19:35 CEST
Rozina Begum is holding her 2-day-old son. She gave birth to the child with the assistance of midwives in Keraniganj Upazila Health Complex, Bangladesh.

Contexte  

L’allaitement et le lait maternel sont les moyens idéaux de fournir la meilleure nourriture possible pour la croissance et le développement en bonne santé des nourrissons. L’allaitement fait également partie intégrante du processus reproductif et a donc des répercussions importantes sur la santé des femmes. Le lait maternel fournit toute l’énergie et les éléments nutritifs dont le nourrisson a besoin pendant les premiers mois de sa vie. L’allaitement exclusif pendant six mois suivi d’un allaitement avec des aliments complémentaires appropriés pendant deux ans constitue la meilleure façon de nourrir les nourrissons et les jeunes enfants1. Cette recommandation s’applique également aux femmes séropositives qui prennent des médicaments antiviraux2 

Pour permettre aux femmes et aux personnes de diverses identités de genre d’établir l’allaitement au sein et de maintenir exclusivement ce mode d’alimentation, il est essentiel de commencer entre autres l’allaitement au sein dans la première heure de la vie de l’enfant et de favoriser l’allaitement à la demande. 

Le lait maternel encourage le développement sensoriel et cognitif des nourrissons et les protègent contre les maladies infectieuses et chroniques. L’allaitement maternel contribue à la santé et au bien-être des mères en les aidant à espacer les naissances3 et en réduisant les risques de cancer de l’ovaire et du sein4. D’ailleurs, augmenter l’allaitement maternel à des niveaux quasi universels pourrait empêcher 823 000 décès d’enfants âgés de moins de 5 ans5. C’est également un mode d’alimentation sans danger et qui ne nuit pas à l’environnement. L’allaitement maternel et l’utilisation du lait maternel présente des avantages pour les individus et les pays5,6,7. 

La lactation est un processus physiologique naturel mais l’allaitement maternel est un comportement acquis. Un appui post-partum actif est nécessaire pour mettre en place et maintenir de bonnes pratiques d’allaitement, surtout pour les mères dont les bébés sont prématurés. Bien que de meilleurs services de maternité contribuent à favoriser l’adoption exclusive de l’allaitement maternel8, une éducation cohérente et le soutien de l’ensemble du système de santé sont nécessaires pour aider les mères à maintenir ce mode d’alimentation exclusif9. 

En 2023, le Lancet a fait état d’une augmentation des ventes de lait maternisé10, soulignant la nécessité pour les femmes et les familles de recevoir des informations précises sur les avantages de l’allaitement maternel et de l’utilisation du lait humain, en particulier pour les bébés prématurés. Ces informations permettent aux femmes de prendre des décisions éclairées sur la manière dont leur nouveau-né sera nourri.  

 

Position 

L’ICM soutient la recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé qui préconise l’allaitement exclusif pendant six mois11. De plus l’ICM soutient la Convention des droits de l’enfant, et plus particulièrement l’article 24 dans ses aspirations pour la santé des enfants12. 

Par conséquent, l’ICM s’engage à : 

  • Œuvrer activement avec d’autres organisations internationales et gouvernementales à promouvoir et soutenir l’allaitement maternel et l’utilisation du lait maternel. 
  • Défendre l’idée que les femmes enceintes séropositives ont le droit d’être informées des différentes options d’alimentation de leur nourrisson afin de faire un choix éclairé. Les femmes ont également droit à une aide pour nourrir leur nourrisson de la façon qui leur convient. 
  • Utiliser ses voies de communication avec les associations de sages-femmes pour les tenir au courant des progrès en matière d’allaitement maternel, de lactation et de l’utilisation optimale des banques de lait humain. 
  • S’assurer que dans tout document ayant trait aux soins des femmes et des nouveau-nés, il y ait une mention du rôle que joue la sage-femme dans la protection, le soutien et l’encouragement de l’allaitement maternel. 

 

Recommandations 

Les associations membres sont vivement encouragées à :  

  • Travailler avec d’autres organisations nationales et internationales pour promouvoir et soutenir l’allaitement maternel, l’utilisation du lait maternel et la mise en place de banques de lait humain.  
  • Partager avec d’autres leurs expériences en matière d’initiatives politiques et d’information et de soutien des femmes séropositives pour qu’elles fassent le bon choix pour nourrir leur enfant. 
  • Encourager leurs sages-femmes à enseigner à d’autres professionnels de la santé l’importance de l’allaitement maternel et du lait maternel.  
  • Garantir que les programmes de formation des sages-femmes contiennent les éléments adéquats pour permettre aux étudiants d’apprendre à soutenir les femmes qui allaitent leurs enfants et l’utilisation du lait maternel.  
  • Encourager leurs sages-femmes à accepter leur rôle unique et essentiel dans la promotion de l’allaitement maternel à tous les niveaux des communautés dans lesquelles elles vivent.  
  • Interdire toute forme de promotion des substituts du lait maternel.  
  • Rechercher de façon proactive une législation gouvernementale qui encourage l’allaitement maternel.  
  • Contrôler le respect, par les vendeurs, du Code International de commercialisation des substituts du lait maternel13 
  • Travailler avec les organismes gouvernementaux pour soutenir la législation et la fourniture d’un soutien communautaire en faveur de l’allaitement maternel. 
  • Soutenir positivement l’allaitement maternel sur le lieu de travail et dans les lieux publics. 

Documents apparentés de l’ICM  

 

Autres documents pertinents  

  • Association internationale de pédiatrie (AIP), Confédération internationale des sages-femmes (ICM), Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO). (2010). Déclaration conjointe sur l’allaitement maternel notamment l’allaitement maternel par les mères séropositives.  International Journal of Gynecology and Obstetrics 114 (2011): 89–90. 
  • Kramer MS, Kakuma R. (2012). Optimal duration of exclusive breastfeeding.  Cochrane Database Systematic Review. Extrait de : http://www.cochrane.org/CD003517/PREG_optimal-duration-of-exclusive-breastfeeding 
  • The Lancet. (2023). Unveiling the predatory tactics of the formula milk industry. The Lancet, 401(10375), 409. https://doi.org/10.1016/s0140-6736(23)00118-6  

  

Adopté à la réunion du Conseil de Brisbane, 2005

Révisé lors de la réunion du Conseil de Bali et fusionné avec Allaitement maternel exclusif et infection par le VIH 2023  

Prochaine révision prévue en 2026 

  

PS2011_004 V2023