Environnements fragiles

Déclaration de l’ICM sur la crise humanitaire en Ukraine

ICM
17 mars 2022

17 mars 2022, La Haye – Cela fait quatre semaines que la guerre en Ukraine a commencé. Des attaques des forces russes ont été signalées dans les principales villes du pays, notamment à Berdiansk, Tchernihiv, Kharkiv, Mariupol, Odessa, Soumy et la capitale Kiev, et la vie des Ukrainiens est en danger.

À cause de ce conflit, la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (SMNE) en Ukraine et dans les pays voisins est en situation de crise. Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), estime qu’environ 80 000 femmes accoucheront au cours des trois prochains mois en Ukraine, et que beaucoup d’entre elles n’auront pas accès aux soins essentiels de santé maternelle. Depuis le début de la guerre, le 24 février, nous avons entendu parler de femmes qui accouchent dans des bunkers et de frappes russes qui ont ciblé une maternité et un hôpital pour enfants ; nous avons vu des nouveau-nés transportés dans des abris antiatomiques de fortune ; nous avons appris que plus de 3 million de réfugiés avaient fui vers les pays voisins sans articles de soins de base pour leurs nourrissons et leurs familles.

En temps de guerre et de troubles civils, les violations des droits humains sont plus fréquentes, et les groupes vulnérables, incluant les femmes et les enfants, souffrent souvent de manière disproportionnée de déplacements, de privations et de risques de blessures et de maladies. Leur accès aux soins de santé risque également d’être limité ou refusé. Alors que des millions d’Ukrainiens fuient leur pays, les femmes migrantes et réfugiées courent un risque accru de violence sexuelle, de grossesse non désirée et d’exposition aux maladies sexuellement transmissibles. À cela viennent s’ajouter d’autres risques comme la malnutrition, le manque d’hygiène et l’absence de soins de maternité, notamment les soins psychologiques pendant la grossesse, le travail et la période post-partum.

L’ICM estime que les droits des femmes, des nouveau-nés et des enfants devraient être protégés et respectés en toutes circonstances et que ce n’est que dans la paix que les familles peuvent s’épanouir. L’ICM condamne donc tout acte de guerre.

L’ICM salue le courage de ses associations membres et sages-femmes partout en Europe qui, dans les circonstances les plus difficiles, continuent de prendre soin des femmes et de leurs nouveau-nés. 

Alors que le conflit en Ukraine se poursuit, l’ICM encourage ses associations membres et celles et ceux qui s’efforcent de fournir et de maintenir des soins aux femmes et à leurs familles à prendre les mesures suivantes :

  • Faire pression sur leur gouvernement afin qu’il soutienne des initiatives de paix et fournisse une aide financière aux agences certifiées qui offrent une aide humanitaire à ceux dont les vies sont bouleversées par la guerre et les troubles civils en Ukraine.
  • Communiquer avec les gouvernements locaux pour garantir l’accès des migrants aux services de pratique sage-femme.
  • Assurer la liaison avec les associations de sages-femmes voisines afin de se soutenir mutuellement et de collaborer au plaidoyer et à la fourniture de soins.
  • Inciter leurs membres à fournir des soins de pratique sage-femme à toutes les femmes, quels que soient leur nationalité et leur statut
  • Adopter cette déclaration et les ressources ci-jointes au sein de leur organisation et la transmettre à toutes les institutions et à tous les individus concernés.

Ressources de l’ICM

Restez en contact 

Nous encourageons nos associations membres touchées par ce conflit à transmettre des mises à jour régulières à l’ICM. Nous sommes à votre disposition pour apporter notre soutien en facilitant les liens avec les parties prenantes au niveau mondial et régional et en amplifiant les perspectives et observations sur le terrain à travers les canaux de communication de l’ICM.

Contactez membership@internationalmidwives.org.