Énoncé de position

Les femmes migrantes et réfugiées et leur famille

Égalité des sexes et JEDI, Environnements fragiles, Plaidoyer
ICM
Dernière édition 2 juin 2023 18:08 CEST

CONTEXTE  

Le Code de déontologie international pour les sages-femmes (2014) de l’ICM insiste sur le fait qu’il est important que les sages-femmes respectent les droits de l’être humain fondamentaux de chacun et apprécient la diversité culturelle. Le nombre de migrants et de réfugiés dans le monde a continué à augmenter rapidement et la situation des femmes migrantes et réfugiées enceintes suscite des inquiétudes particulières.    

La santé et le bien-être des femmes migrantes et réfugiées peuvent avoir été altérés dans leur pays d’origine ou au cours de leur voyage, ce qui pourrait les exposer à des risques liés à la santé reproductive, comme la violence sexuelle, les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles. D’autres risques incluent la malnutrition, le manque d’hygiène et l’absence de soins de maternité, notamment les soins psychologiques pendant la grossesse, le travail et la période post-partum. Le dépistage du VIH est souvent retardé ou indisponible. Les soins aux nourrissons et le soutien à l’allaitement maternel peuvent être absents ou sousoptimaux.    

 

POSITION  

L’ICM :  

  • Considère que les droits des femmes migrantes et réfugiées et de leurs enfants doivent être protégés dans tous les pays et en toutes circonstances.  
  • Plaide en faveur de la fourniture de soins démontrant la même sensibilité culturelle à toutes les femmes enceintes et à leur famille, quels que soient leur statut et leur pays d’origine. 
  • Encourage vivement les sages-femmes à promouvoir les droits des femmes et des nouveau-nés y compris l’égalité de genre. 
  • Encourage vivement les sages-femmes à garantir l’égalité d’accès à des soins de maternité de qualité indépendamment du statut de réfugiée de la femme.
  • Préconise que les soins humanisés pour les femmes réfugiées soient inclus au programme de formation des sages-femmes et respectés dans le cadre de la prestation des services.  

 

RECOMMANDATIONS  

L’ICM encourage vivement ses associations membres à:  

  • Inciter ses membres à fournir des soins de pratique sage-femme à toutes les femmes quels que soient leur nationalité et leur statut. 
  • Adopter cette déclaration au sein de leur organisation et la transmettre à toutes les institutions et à tous les individus concernés.  

DOCUMENTS APPARENTÉS DE L’ICM   

 

AUTRES DOCUMENTS PERTINETS  

Nations Unies, Division de la population, Département des affaires économiques et sociales (DAES), Rapport 2015 sur la migration internationale  http://www.un.org/en/development/desa/population/migration/publications/migrationreport/docs /MigrationReport2015.pdf   

HCR – Convention et Protocole et protocole relatifs au statut des réfugiés  http://www.unhcr.org/protect/PROTECTION/3b66c2aa10.pdf   

 

Adopté à la réunion du Conseil, Toronto 2017  

Prochaine révision prévue en 2023 

 

PS2017_002 V2017