Leadership, Modèle de pratique, Plaidoyer, Afrique

Marcher vers l’amélioration des résultats maternels et néonatals en Afrique

ICM
5 juin 2024

Le caractère unique de la prestation de soins obstétricaux en Afrique mérite d’être reconnu, chaque intervention positive rapproche la santé maternelle et néonatale de la réalisation telle que référencée dans Vision 2030.  Les comités professionnels régionaux (CPR) nouvellement formés sont le bras fonctionnel de l’ICM, donc le CPR africain est déterminé à assurer la formation, la réglementation, la pratique, le leadership et la recherche des sages-femmes, et travaille avec souplesse pour s’assurer que la région n’est pas laissée pour compte en ce qui concerne l’amélioration des résultats maternels et néonatals. L’équipe de neuf membres de l’ARPC comprend deux éducateurs de sages-femmes, deux sages-femmes chercheuses, deux sages-femmes praticiennes, deux organismes de réglementation des sages-femmes et un leader émergent.  L’équipe est principalement issue de deux langues, francophone et anglophone, donc l’utilisation de Google Translate et de l’IA pour faciliter la communication devient la meilleure option. 

Ce qui nous distingue, c’est notre capacité à connecter les idées et l’expertise à travers les pays, à exploiter les compétences, les connaissances et l’expertise des sages-femmes de la région africaine, l’ARPC a formé un groupe WhatsApp « Africa Region Midwives Hub » avec plus de 2000 sages-femmes de plus de 20 pays de la région. Les avantages comprennent l’interaction, la collaboration et le partage de pratiques fondées sur des données probantes et l’accès à des possibilités de formation continue en ligne entre les sages-femmes de différents pays.  Les célébrations de la Journée internationale des sages-femmes (IDM) se sont déroulées dans les couleurs et la splendeur dans les différents pays, qui ont été publiées sur le forum WhatsApp. Le groupe a rapproché les sages-femmes plus que jamais, avec le reste des pays restants attendus à bord, à en juger par l’excitation observée chaque fois que des messages et des activités pertinents sont mis en évidence. 

De plus, l’ARPC a développé un outil d’enquête collaboratif pour comprendre le profil des sages-femmes et la capacité de recherche de la région. Cela aidera à optimiser les forces et les compétences collectives. L’enquête sera distribuée aux associations membres et aux sages-femmes individuelles afin d’établir les capacités et l’expertise existantes sur le continent et où se situent les besoins de développement des capacités, individuellement et nationalement. L’enquête explorera l’expertise des répondants afin d’établir un groupe d’experts pour le développement des capacités et de déterminer le désir de la sage-femme de se joindre à un groupe d’intérêt ou à un réseau de recherche.  L’enquête sera menée en ligne et les résultats seront diffusés lors de la conférence régionale pour l’Afrique et la Méditerranée orientale à Kigali, au Rwanda, en septembre 2024. Des enquêtes similaires seront menées sur la formation, la réglementation et la pratique des sages-femmes.