Association, Durabilité, Modèle de pratique, Philosophie, Plaidoyer, Recherche

Ensemble à nouveau : Récapitulatif du premier jour du 33e Congrès triennal de l’ICM à Bali !

ICM
5 juillet 2023

« 

Après les cérémonies mémorables du week-end, qui ont accueilli des milliers de participants à Bali et ouvert lévénement par des chants, des danses et des prières, le 33econgrès triennal de lICM a démarré le lundi12juin par des sessions et des ateliers intéressants et instructifs. Les participants à la première journée ont assisté à la séance plénière dinauguration qui sest concentrée sur la concrétisation des principales exigences des sages-femmes, ainsi quà des ateliers et des sessions couvrant divers aspects critiques de la pratique sage-femme et de la santé maternelle. Voici votre récapitulatif journalier du Congrès2023 de lICM! 

Session plénière: Répondre aux principales exigences des sages-femmes

Le point fort de la journée a été la première session plénière du Congrès, intitulée « Satisfaire les principales exigences des sages-femmes ». Animée par Leanne Levers de la campagne PUSH, la session a réuni divers experts qui ont fait part de leurs efforts de lobbying couronnés de succès pour améliorer la rémunération et les conditions de travail des sages-femmes, des femmes et d’autres groupes marginalisés. 

Jacqueline Dunkley-Bent, sage-femme en chef de l’ICM, a parlé de sa fonction dans la création de rôles progressistes au sein du NHS pour lutter contre les inégalités et faire entendre la voix des communautés marginalisées. 

Juana Berinstein, de l’Association des sages-femmes de l’Ontario, a fait part de l’expérience qu’elle a acquise en menant une action auprès du Tribunal des droits de la personne de l’Ontario en vue d’obtenir l’équité salariale pour les sages-femmes, permettant d’obtenir un salaire rétroactif et une indemnisation pour atteinte à la dignité. 

Monde Imasiku a mis en avant son travail en Zambie pour promouvoir des soins de sage-femme respectueux et améliorer la perception et le soutien du public par le biais de la campagne Smile. 

La session a proposé aux congressistes des recommandations et des modèles précieux pour la poursuite de leurs travaux sur l’équité salariale.  

Atelier: Jumelage entre sages-femmes: Une façon inspirante de renforcer les associations 

L’atelier « Jumelage entre sages-femmes : Une façon inspirante de renforcer les associations », animé par Liselotte Kweekel et Franka Cadée, responsables du projet Twin to Win, a réuni plus de 80 participants pour explorer le pouvoir des relations de jumelage entre les associations de sages-femmes. 

Les participants ont exploré le concept de jumelage et se sont familiarisés avec la trousse à outils développée dans le cadre du projet. Le panel de discussion comprenait des participants qui ont partagé leurs expériences de jumelage et souligné l’importance de favoriser des relations de confiance et de soutien entre les associations de sages-femmes à long terme. 

L’atelier a permis de renforcer les capacités organisationnelles et techniques des « associations » de sages-femmes et de promouvoir le partage des connaissances.  

Atelier: Les sages-femmes comptent: Développer des compétences en matière de soins autoadministrés avec compassion 

Facilitateurs de l’atelier : Prof. Mary Steen de l’University of Northumbria, Prof. Jenny Fereday de l’University of South Australia, Dre Shwikar Othman, et Prof. Annette Briley de la Flinders University ont exploré le concept d’autocompassion, souligné le lien entre la pratique sage-femme et la pratique de soins autoadministrés, et décrit les étapes du développement des compétences d’autocompassion pour prévenir l’usure de la compassion.   

Près de 100 sages-femmes se sont amassées dans une salle chaleureuse pour méditer et évacuer le stress qu’elles avaient accumulé dans leurs vies respectives. Elles ont quitté la salle avec des stratégies et des tactiques pour faire face à ce stress et donner la priorité à leur bien-être.   

« Nous devons réfléchir à l’autocompassion, a déclaré la Prof. Steen. Nous devons reconnaître notre critique intérieur, et nous pouvons être nos pires ennemis. Nous devons prendre soin de nous-mêmes pour prendre soin des femmes, des bébés et de leurs familles ». 

Symposium satellite: Apprentissage numérique et pratique pour atteindre les compétences ICM: lancement de la solution dapprentissage ICM-Laerdal pour la formation des sages-femmes (ICM & Laerdal) 

Lors de cette session passionnante, lICM et Laerdal Global Health ont lancé ensemble loutil dapprentissage des compétences numériques de lICM, un outil numérique conçu pour aider les étudiants sages-femmes à gagner en confiance et à acquérir des compétences professionnelles essentielles. Cet outil répond à la pénurie mondiale de sages-femmes et aux difficultés rencontrées par les étudiants qui manquent souvent dexpérience pendant leurs études. Il offre aux étudiants la possibilité de sexercer fréquemment, ce qui leur permet de développer leurs savoir-faire de manière répétée jusquà ce quils se sentent compétents et confiants dans leurs capacités. Cet outil névalue pas les élèves, mais crée un environnement sûr pour lapprentissage, leur permettant de faire des erreurs et den tirer des leçons. Il est facilement accessible sur les téléphones portables des étudiants et fournit des informations actualisées.  

L’outil a reçu des réactions positives de la part des panélistes, notamment de Brenda Zulu de la Lusaka University, qui a déclaré que les étudiants auraient souhaité qu’un tel outil soit disponible plus tôt en raison de son influence sur leur apprentissage. Cet outil permet aux étudiants de s’exercer de manière indépendante, ce qui favorise l’appropriation de leurs programmes d’apprentissage. Ruth Zielinski, de l’université du Michigan, a souligné l’avantage d’apprendre les uns des autres, même sans surveillance directe de l’enseignant, et a insisté sur le fait que l’outil mesure objectivement les connaissances des étudiants par rapport aux compétences de l’ICM. 

Josefine Tonqvist, étudiante suédoise en pratique sage-femme, a fait l’éloge de cet outil qui facilite la réflexion, la discussion et la possibilité de poser des questions et de faire des erreurs dans un cadre non-critique, ce qui permet à terme d’accroître la confiance dans le travail clinique. Erin Ryan de l’ICM a souligné que l’outil ne se concentre pas seulement sur les compétences cliniques, mais qu’il aide également les étudiants à comprendre le point de vue des mères et des pères, encourageant ainsi la pratique de soins respectueux.  

Atelier: Assurer lavenir de la pratique sage-femme (atelier pour les jeunes sages-femmes leaders, YML) 

Les Jeunes sages-femmes leaders (YML) et les Sages-femmes cadres leaders (EML) ont présenté leurs expériences et l’impact du programme YML sur le développement du leadership chez les jeunes sages-femmes. La session a mis en lumière les défis auxquels les responsables de la pratique sage-femme sont confrontés aujourd’hui, y compris le besoin d’une plus grande confiance de la part des décideurs politiques. 

La session a donné lieu à un débat animé sur la préparation des jeunes sages-femmes au leadership, soulignant l’importance de comprendre les opposants et les publics cibles dans le domaine de la défense des droits.   

Session financée par un partenaire: Centres de naissance dirigés par des sages-femmes dans les pays à revenu faible et intermédiaire: Quest-ce qui fonctionne et pourquoi? 

La session intitulée « Centres de naissance dirigés par des sages-femmes dans les pays à revenu faible et intermédiaire : ce qui fonctionne et pourquoi ? » a été organisée par la Fondation Bill & Melinda Gates et l’ICM. La session s’est concentrée sur un projet de recherche récent qui a examiné la création et le fonctionnement de centres de naissance dirigés par des sages-femmes (MLBC) dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. L’équipe de recherche a présenté ses conclusions, qui identifient les obstacles rencontrés par les MLBC, tels que le financement limité, les infrastructures inadaptées et le manque de soutien aux sages-femmes. Malgré ces difficultés, les MLBC se sont révélées rentables et capables de contribuer à la couverture sanitaire universelle, ce qui a permis de réduire les taux de mortalité maternelle et néonatale. L’équipe de recherche a souligné l’importance de l’engagement de la communauté, de la confiance et de la reconnaissance des MLBC, ainsi que d’un environnement favorable avec des politiques de soutien, des modèles de financement durables et une collaboration interdisciplinaire, pour le succès et les répercussions à long terme des MLBC.  

Au cours de la table ronde et de la séance de questions-réponses, animée par Mandy Forrester, sage-femme conseillère de l’ICM, les participants ont pu dialoguer avec les intervenants et les experts. Les panélistes ont fourni des propositions pratiques et du matériel de plaidoyer pour les personnes intéressées par le développement de soins de naissance dirigés par des sages-femmes. 

Dans l’ensemble, la session a mis en lumière le potentiel des MLBC pour améliorer les résultats en matière de santé maternelle et néonatale dans les pays à revenu faible et intermédiaire et a souligné la nécessité d’une approche globale portant sur le financement, l’infrastructure, la politique et le soutien de la communauté pour garantir le succès des MLBC.  

Atelier: Sages-femmes et plaidoyer: le pouvoir de lengagement des parties prenantes dans la promotion du changement pour la pratique sage-femme 

Latelier « Sages-femmes et plaidoyer: le pouvoir de lengagement des parties prenantes pour faire évoluer la pratique sage-femme », organisé par la campagne PUSH et lICM, visait à renforcer les capacités des sages-femmes en leur apprenant à influencer les politiques par le biais dun engagement efficace des parties prenantes. Latelier, animé par Faridah Luyiga, responsable du plaidoyer à lICM, et Neha Mankani, coordinatrice régionale de PUSH, sest concentré sur des concepts tels que le plaidoyer SMART, le plaidoyer collectif et lutilisation de données probantes pour soutenir les efforts de plaidoyer. 

Neha Mankani a partagé son expérience de la mobilisation de ressources en Asie du Sud-Est et en Afrique de l’Est dans le cadre de la campagne PUSH. Les participants ont discuté de la cartographie des parties prenantes, de l’élaboration d’une stratégie de participation des parties prenantes et de l’analyse des politiques afin d’identifier les possibilités de plaidoyer. L’atelier a permis aux participants d’acquérir des compétences et des connaissances précieuses pour impliquer les parties prenantes et faire évoluer la politique en faveur de la pratique sage-femme.  

Grâce à des discussions et des activités interactives, l’atelier a favorisé un environnement d’apprentissage engageant où les sages-femmes et les défenseurs de la pratique sage-femme ont pu réfléchir à leurs expériences et à la manière de mettre en œuvre des activités de plaidoyer similaires dans leurs contextes. En apportant aux participants des compétences en matière d’engagement avec les parties prenantes, l’atelier visait à permettre aux sages-femmes d’identifier et de tirer parti d’alliés potentiels pour faire avancer leurs objectifs de plaidoyer et conduire un changement significatif dans la pratique sage-femme.  

 

Pour des mises à jour en direct sur le congrès de l’ICM à Bali, suivez l’ICM sur Twitter.

«