Environnements fragiles, Europe

Déclaration de l’ICM sur la crise humanitaire et la réponse aux catastrophes en Turquie et en Syrie

ICM
1 mars 2023

« 

21 février, La Haye — Deux semaines se sont écoulées depuis que deux séismes de magnitude 7,6 et 7,7 ont frappé la Syrie et la Turquie, faisant plus de 50 000 morts et des millions de déplacés. À la suite de cette catastrophe, la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (MNCH) en Turquie et en Syrie est en crise. 

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) indique que 38 000 des 350 000 femmes enceintes qui ont survécu aux tremblements de terre doivent accoucher dans le mois à venir et ont un besoin urgent de soins de santé. 

Les femmes peinent à accéder aux soins de santé sexuelle et reproductive, car des milliers de bâtiments, y compris des hôpitaux, ont été détruits. Les femmes enceintes qui ont perdu des parents, des amis et des maisons dans les tremblements de terre sont obligées de mettre leur santé en danger en se réfugiant dans des camps, avec un accès limité à la nourriture et à l’eau potable. Des nouveau-nés ont été tirés des décombres sans aucune certitude de retrouver leur mère ou des membres de leur famille. 

Sauver des vies et prévenir et réduire les souffrances après une urgence est une tâche énorme qui exige préparation et compétence. La préparation à une catastrophe ou à une urgence est difficile en raison du caractère inattendu et imprévisible de sa gravité. Les réponses aux catastrophes ou aux urgences commencent souvent au niveau communautaire et les agences d’urgence et les autres groupes concernés ne peuvent arriver sur place qu’après la phase d’urgence initiale. Comme les sages-femmes constituent une part considérable du personnel de santé et travaillent souvent au plus près de la communauté touchée, leur contribution à la réduction des risques, à la préparation et à la réponse aux catastrophes et aux situations d’urgence est vitale. Cependant, les sages-femmes ne sont souvent pas incluses dans la planification de la préparation et de la réponse aux urgences locales, nationales et internationales. 

L’ICM aide sans relâche les associations nationales membres en Turquie à s’organiser et à obtenir des fonds pour fournir des services de santé reproductive essentiels dans les semaines et les mois à venir. 

Alors que la crise en Turquie et en Syrie se poursuit, l’ICM encourage ses associations membres dans d’autres pays et celles qui travaillent à fournir et à maintenir des soins aux femmes et à leurs familles dans les zones touchées à : 

  • Aider à mobiliser les ressources nécessaires pour les soins de sage-femme en cas de catastrophe ou d’urgence, en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables. 
  • Travailler avec les capacités, les compétences, les ressources et les structures organisationnelles existantes. 
  • Établir des partenariats avec des médias indépendants et objectifs, les branches locales et nationales du gouvernement, les agences internationales et les organisations non gouvernementales.
  • Fournir des soins pour les sages-femmes et les autres personnes qui fournissent des services directs.
  • Encourager les sages-femmes à continuer à fournir des soins et un soutien continus aux femmes pendant l’accouchement et aux femmes qui allaitent. 

Ressources pour les sages-femmes et les associations de sages-femmes 

Gardez le contact 

Nous encourageons nos associations membres et les autres associations de sages-femmes touchées par cette catastrophe à partager des mises à jour régulières avec l’ICM. Nous sommes heureux de soutenir les connexions avec les parties prenantes mondiales et régionales et d’amplifier les perspectives et observations sur le terrain à travers les chaînes de communication de l’ICM. 

Veuillez contacter membership@internationalmidwives.org. 

 

Image © UNFPA Türkiye/Eren Korkmaz

«