Leadership, Philosophie, Plaidoyer

Adieu à Luc de Bernis,soutien infatigable des femmes et de la pratique de sage-femme

ICM
23 avril 2024

Luc de Bernis, défenseur de longue date de la santé maternelle et néonatale, sage-femme honoraire et l’un des champions des rapports sur l’état de la pratique sage-femme dans le monde, s’est éteint paisiblement le 6 avril 2024, entouré de sa famille et de ses amis proches. Proche collaborateur de l’ICM et bien connu de la communauté de la santé mondiale, nous dédions cet hommage à sa mémoire et à son travail.  

Luc était un obstétricien-gynécologue expérimenté qui a travaillé au Sénégal et au Tchad pendant de nombreuses années, s’occupant de femmes accouchant dans des conditions difficiles. Plus tard, il a participé à la direction de l’équipe Making Pregnancy Safer à l’OMS de 2001 à 2006. Sa carrière s’est poursuivie à l’UNFPA en Éthiopie, puis au Fonds thématique pour la santé maternelle au sein de la branche SSR de l’UNFPA, avant qu’il ne prenne sa retraite en 2015.  

Le dévouement inébranlable de Luc à la promotion de la santé maternelle et néonatale, en particulier des soins prodigués par les sages-femmes, a laissé une marque indélébile sur la communauté mondiale de la santé. Tout au long de sa riche carrière, cet obstétricien-gynécologue a défendu avec passion l’importance des sages-femmes, reconnaissant leur rôle essentiel dans la garantie d’un accouchement sûr et digne pour les femmes du monde entier.   

Le dévouement de Luc à la profession de sage-femme était si profond que l’ICM l’a honoré en tant que sage-femme honoraire lors de notre congrès international à Prague en 2014.      

Pendant son mandat à l’UNFPA, Luc a collaboré étroitement avec l’ICM, travaillant sans relâche pour faire entendre la voix des sages-femmes et assurer notre représentation dans les espaces décisionnels critiques. Parmi les principales contributions de Luc au niveau mondial, on peut citer son leadership dans tous les rapports publiés sur l’état de la pratique sage-femme dans le monde (y compris trois rapports mondiaux et au moins trois rapports régionaux) et la série The Lancet sur la pratique sage-femme publiée en 2014. Luc a également joué un rôle clé dans l’élaboration et la révision du Cadre de référence pour les services de pratique de sage-femme (MSF) de l’ICM, un programme qui continue de fonctionner avec succès dans la mise à jour des services de maternité et le renforcement du personnel de pratique de sage-femme.  

Ces documents essentiels ont contribué à faire avancer les efforts de plaidoyer en faveur de la nécessité d’une santé maternelle et néonatale de qualité à l’échelle mondiale. Luc a également aidé les sages-femmes à comprendre ces documents importants et à les utiliser pour justifier leur approche.

Luc a encadré et soutenu des centaines de sages-femmes dans le monde entier, ce qui lui a valu le respect et l’admiration de ses collègues du monde entier. Il s’est également fait l’avocat de plusieurs initiatives cruciales telles que le programme Jeune Leader Sages-femmes, reconnaissant l’importance de former les prochaines générations de sages-femmes leaders. Il a montré l’exemple, inspirant les autres par son dévouement à la santé et à l’intégrité des femmes, soutenant fermement la reconnaissance des sages-femmes partout, mais surtout dans les pays francophones.  

Outre ses efforts inlassables de plaidoyer, Luc a joué un rôle crucial dans la réponse à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, en dirigeant la réponse de la sage-femme du fleuve Mano et en apportant un soutien inestimable aux communautés touchées.   

Désireux de continuer à soutenir les sages-femmes pendant sa retraite, Luc a continué à travailler sur des projets, notamment en contribuant aux rapports sur l’état de la pratique sage-femme dans le monde et en soutenant la surveillance et la réponse aux décès maternels dans de nombreux pays.  

L’héritage de Luc va bien au-delà de ses réalisations professionnelles ; on se souvient de lui comme d’un défenseur compatissant, généreux et infatigable, toujours prêt à donner un coup de main et à apporter son soutien à ses collègues. Il avait l’art de faire en sorte que chacun se sente valorisé et important, quel que soit son rôle ou ses années d’expérience. Sa gentillesse, son intégrité et son engagement en faveur de la santé des femmes continueront d’inspirer les générations à venir.   

L’ICM et les sages-femmes du monde entier sont reconnaissantes à Luc pour son engagement ouvert et soutenu en faveur des sages-femmes lors de toutes les conférences et réunions internationales, régionales et nationales, quel que soit le public. Ses discours et ses arguments ont toujours été fidèles à ses valeurs et à sa confiance inébranlable dans les sages-femmes qui, de part leur role, disposent des ressources suffisantes pour réduire la mortalité maternelle, périnatale et néonatale dans le monde entier.  

En faisant nos adieux à Luc, nous nous souvenons de son impact profond sur le travail des sages-femmes et nous renouvelons notre engagement à poursuivre sa vision d’un monde où chaque femme a accès aux soins de qualité qu’elle mérite. Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille de Luc et à tous ceux qui l’ont aimé.  

 

Merci à Atf Gherissi, Michaela Michel-Schuldt, Justine Le Lez, Camille Lejus, Caroline Homer et Sally Pairman d’avoir réuni un énorme groupe pour préparer cet hommage.