Une conversation avec les auteures de '100 Years of the International Confederation of Midwives'

  • »
  • »
  • Une conversation avec les auteures de '100 Years of the International Confederation of Midwives'

Une conversation avec les auteures de '100 Years of the International Confederation of Midwives'

Une conversation avec les auteures de 100 Years of the International Confederation of Midwives: Empowering Midwives and Empowering Women

Joyce Thompson, Joan Walker, Ann Thomson et Margaret Peters viennent peut-être de différents coins du monde mais leurs carrières de sages-femmes et leur intérêt pour l’histoire de la profession de sage-femme ont inspiré leur effort collectif pour rendre compte de l’impact mondial de l’ICM au cours des 100 dernières années. Les quatre femmes sont les auteures du livre 100 Years of the International Confederation of Midwives: Empowering Midwives and Empowering Women (100 ans de la Confédération internationale des sages-femmes : autonomisation des sages-femmes et autonomisation des femmes).

Le nouveau livre, qui sera publié plus tard cette année pour célébrer le centenaire de l’ICM, est une brève histoire narrative de l’ICM depuis ses débuts en 1922. Au travers d’histoires personnelles et de recherches approfondies, il met en lumière les efforts de l’ICM pour renforcer et soutenir ses associations membres afin de protéger et de promouvoir la santé des bébés et d’autonomiser les sages-femmes et les femmes. Il s’agit du premier et unique récit des 100 ans d’histoire de l’ICM.

Nous avons discuté avec les auteures des motivations qui les ont poussées à écrire ce livre, de leur carrière de sage-femme et de l’importance de l’histoire de l’ICM pour comprendre l’évolution de la profession de sage-femme.

Cliquez ici pour regarder l’interview complète.

Voici un extrait des réponses des auteures concernant leurs espoirs pour les 100 prochaines années de l’ICM et de la profession de sage-femme :

  • Joan : « J’espère simplement que cela va continuer : [L’ICM] a besoin d’un leadership fort de la part du siège, elle a besoin de sages-femmes engagées. Je sais que le siège s’est énormément développé pendant ces 20 dernières années. [L’ICM] a augmenté le nombre de partenaires avec lesquels elle travaille, ce qui, je pense, est également essentiel pour maintenir cette cohésion mondiale et aider les gouvernements à prendre conscience de l’importance du rôle des sages-femmes. En effet, elles peuvent intervenir dans l’amélioration de la santé des mères, des bébés et des familles et, espérons-le, dans l’amélioration des normes de formation et de pratique des sages-femmes et des conditions dans lesquelles elles exercent leur profession. »
  • Ann : « Et elles contribuent également à améliorer l’économie d’un pays, si vous avez des mères et des bébés en bonne santé, et c’est ce que l’ICM recherche : il est nécessaire de continuer à s’y consacrer. »
  • Margaret : « Après avoir établi cette excellente norme de soins aux femmes et aux bébés, l’ensemble du système de santé fonctionne et par conséquent la nation entière se porte mieux. Très franchement, les mères et les bébés ont souvent tendance à passer au second plan, parfois pour la prestation de soins aux autres. »
  • Joyce : « Depuis de nombreuses années, je dis : sans femmes en bonne santé, il n’y a pas de nouveau-nés en bonne santé, sans nouveau-nés en bonne santé il n’y a pas d’adultes en bonne santé, et sans adultes en bonne santé il n’y a pas de nations en bonne santé. Les sages-femmes sont essentielles à la santé des femmes, partout dans le monde. Je pense qu’il est très important de réaliser que l’avenir doit être entre les mains des femmes et des sages-femmes qui travaillent ensemble au sein de systèmes qui les soutiennent pour rendre le monde plus pacifique. »

Nous nous réjouissons de vous informer de la parution du livre. En attendant, rendez-vous aux fêtes virtuelles de l’IDM à 13 heures CEST et à 20 heures CEST pour entendre les auteures de 100 Years of the International Confederation of Midwives (100 ans de la Confédération internationale des sages-femmes) partager leurs meilleurs souvenirs de sage-femme.

PARTAGEZ CET ARTICLE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

English Español

Abonnez-vous à notre newsletter pour les dernières nouvelles.

Souscrire!